Chapitre 7 de la Règle de St Benoit.De l’humilité (34) le troisième degré

  • Imiter le Christ qui s’est fait obéissant.

Le troisième degré de l’humilité consiste à se soumettre à un supérieur en toute obéissance pour l’amour de Dieu , en imitant le Seigneur dont l’apôtre dit :

Il s’est fait obéissant jusqu’à la mort .

  1. La véritable clé de l’obéissance se trouve dans l’imitation du Christ et l’amour de Dieu. Épître aux Hébreux(Hé 5.8)”Le Christ apprit ,de ce qu’il souffrit..”Tout Fils qu’il était,il appris par ses souffrances l’obéissance,et conduit jusqu’à son propre accomplissement,il devint pour tous qui lui obéissent cause de salut éternel,ayant été proclamé par Dieu,grand prêtre à la manière de Melkisédeq.

Ne pas obéir par amour du supérieur ,mais par amour de Dieu.

Le constat est simple,nous aimons bien peu Dieu,autant que le café que je suis en train de boire.

Mettre bas le masque. Ne pas trouver de bonnes raisons de se justifier.

Attention,rien n’est définitivement acquis.

Ne pas se sentir alors vexé ou trahi par Dieu lui même,qui pourrait nous donner un peu de perfection avec le temps. Nous ,Je n’en suis que là ,comme Jésus au jardin de Gethsémani “Éloigne de moi cette coupe”.Mort du Christ sur la Croix,Jésus l’a entrevu ,elle peut lui faire peur,mais il est obéissant. Il va jusqu’à attendre que le larron meure pour le faire à son tour.

Mais il y avait dans cette coupe autre chose qui a fait reculer Jésus avec horreur !  Il y avait la douleur physique : La crucifixion.

Dans cette coupe il a vu la souffrance extrême de la croix :

Il était Dieu, mais aussi pleinement humain et il ressentait la douleur exactement comme nous. Bientôt une couronne d’épines serait plantée sur son front. Attaché à un poteau, le dos courbé, il allait subir la flagellation. Son corps ne sera plus qu’une masse ensanglantée. On lui arrachera violemment la barbe, et avec des bâtons il sera frappé !        Des clous énormes seront plantés dans ses mains et ses pieds. ..IL A VU TOUT CELA DANS CETTE COUPE

La mort du Christ est une véritable mort,mais une mort qui ouvre vers la vie.

Pendant des années ,on peut se heurter au même mur ,puis un jour ,nous nous retrouvons de l’autre coté. Le paysage est neuf,le Seigneur nous a fait passer sans que nous sachions comment .Nous sommes pareils,mais tellement différends,car le Christ est venu demeurer dans les humbles choses de notre vie.

  • Entrer en dialogue avec la parole de Dieu.

 

Au second degré de l’humilité,St Benoit introduit la thème central de la guérison de la volonté qui aura son apogée au sixième degré .

Nous sommes inviter à prendre de la distance vis-à-vis de nos désirs,de ne pas les accomplir .

Il nous propose un moyen au troisième degré :vivre dans l’obéissance .

Un discours qui passe mal aujourd’hui ,nous qui sommes si jaloux de ce que nous appelons notre liberté.

L’irruption de Dieu ,dans notre vie ,nous fait pressentir une autre liberté,bien plus profonde,mais à laquelle notre volonté,nos désirs semblent vouloir faire obstacle .

Nous ne sommes pas si libres que cela,notre liberté est enchaînée.

Nous ne réussissons pas à faire ce bien  que nous désirons et qui nous attirent .

On arrive à se détester avec ce constat :nous sommes nos propres ennemis .

 

Nous devons obéir :notre volonté ,nos désirs sont de véritables chaînes,et nous sommes incapables de nous en sortir par nous mêmes .

 

Avec ce troisième degré de l’humilité implique cette remise de soi à un autre .

Double expérience spirituelle fondamentale qui expérimente la présence du Tout-Autre dans ma vie et l’expérience de ma propre incapacité à sortir de mon égocentrisme .

Sortir de cette impasse à travers l’obéissance ,véritable chemin de libération de notre liberté

Sitedneanan |
Communauté de Paroisses des... |
دروس وعبر |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | مديونة حنين
| Maden Suyu
| Truth2islam