Chapitre 7 de la Règle de St Benoit .De L’humilité(31-33) le second degré.

 

  • Que ta volonté soit faite .

Le second degré de l’humilité consiste à détester sa volonté propre et de na pas se complaire dans l’accomplissement de ses désirs .  Mais à imiter par des actes,le Seigneur qui dit cette parole:Je ne suis pas venu pour faire ma volonté,mais la volonté de celui qui m’a envoyé.

De même,l’Ecriture dit :La volonté porte un châtiment et la contrainte confère la couronne .

Dans le second degré  de l’humilité ,St Benoit reprend le thème de la volonté propre,mails il creuse dans 3 directions différentes.

Dans un premier temps,il reprend l’idée du lien entre volonté et désir,puis il évoque le thème de l’initiation du,Christ ,pour finir ,par envisager les fruits de la volonté et de l’obéissance.

 

Faire sa volonté;c’est se complaire dans ses désirs .

Ce n’est pas le désir qui est mauvais,ce qui est mauvais,c’est le désir qui ramène tout à soi,qui fait du “moi” le centre du monde.

St Benoit évoque Jésus qui loin de vivre pour soi, vit pour son Père.

Le désir de Jésus l’oriente vers la “volonté du Père “

Non pas ma volonté ,mais ta volonté.

Entrons dans cette dynamique du désir et de la volonté :”Que ta volonté soit faite “.

La volonté propre ne conduit pas au bonheur,ces fruits sont la contrariété,la mauvaise humeur et parfois la violence.

St Jacques:Chacun est éprouvé par sa propre convoitise qui l’attire et l’attire”

Puis la convoitise donne naissance au péché,qui parvenu à son terme,enfant la mort.

  • Vous convoitez et ne possédez pas,alors vous tuez. Vous êtes jaloux et ne pouvez obtenir. Alors vous bataillez et vous faites la guerre.

 

  • Entrer dans le désir de Dieu .

Le premier degré est marqué par une double découverte:la découverte de l’altérité de Dieu qui habite en nous et la constatation douloureuse de l’opposition entre notre volonté et celle de Dieu.

Notre coeur a fait son choix :il a choisi Dieu plutôt que lui même.

Avec le deuxième degré,nous entrons dans une véritable dynamique de grâce.

L’humilité va alors jaillir de ce consentement,de cette chaîne de petits consentements qui vont s’ajouter les uns aux autres au fil du temps.

A ce stade ,l’humilité est douloureuse,consciente de sa fragilité,qu’elle ne s’appuie sur rien ,surtout pas sur elle.

Sitedneanan |
Communauté de Paroisses des... |
دروس وعبر |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | مديونة حنين
| Maden Suyu
| Truth2islam