Chapitre 7 de la Règle de St Benoit.de l’humilité(51-54)le septième degré.

 

  • S’émerveiller de ce que la grâce fait .

Cela consiste non seulement à se dire de bouche le plus petit et le plus méprisable,mais encore à s’en pénétrer au plus intime de son coeur.

A s’abaisser en disant avec le prophète :P our moi,je suis un ver et non un homme ,la dérision des hommes et le mépris du peuple.

Je me suis élevé ,et j’ai été humilié et couvert de confusion .

Il est bon que tu m’aies humilié,pour que j’apprenne tes commandements.

2 attitudes contraires :

Soit on se sent au dessous de tout ,car nous avons été confrontés à l’échec , à nos limites, à notre incompétence et alors nous pensons que c’est cela ,le septième degré de l’humilitè

Soit nous avons le désir de le vivre par vertu,mais dés que quelqu’un nous fait sentir qu’il nous voit ainsi,nous devenons amers et nous nous révoltons .

L’humiliation et la vertu ,cela ne suffit pas. Il ne convient pas de tout rater pour être humble, ni de le vouloir par vertu. Dans les 2 cas ,l’humilité risque de tourner au vinaigre .

L’humilité n’est pas d’abord un regard négatif sur soi, mais plutôt un regard renouvelé sur autrui. Nul besoin de se déprécier, ni de se voir moindre que ce que l’on est .

L’humilité véritable est de reconnaître les dons de Dieu nous a faits, sans que nous y soyons pour rien et surtout de s’émerveiller de ce que la grâce fait à nos frères.

Ce n’est pas une force négative , mais une puissance positive qui sâit reconnaître l’oeuvre de Dieu .

La clé de l’humilité,c’est l’Amour .Seul celui qui aime sait reconnaître la beauté de son frère . Seul celui qui aime voit au-delà des apparences et discerne ce don caché, le trésor dans le champ , cette perle rare qui fait de chacun de nos frères un trésor .

L’humilité , c’est d’abord un coeur qui aime et des yeux qui s’ouvrent .

 

  • Il est bon que tu m’aies humilié.

St Benoit nous instruit via le verset 51 “qu’il ne suffit pas de répéter les leçons d’humilité avec la bouche ,mais il faut que cela pénètre le coeur” .Il faut que cela descende de la tête dans le coeur .

Un seul chemin :passer par l’humiliation

Lorsque nous faisons l’expérience du mépris et de la dérision,nous touchons l’humilité au prés .Notre expérience est plutôt contraire;l’humiliation provoque presque toujours un sursaut,un besoin de revanche .

Loin de nous ouvrir à l’humilité ,l’humiliation nous pousse à nous rebiffer intérieurement et extérieurement .

Le bon maître et la pratique ne suffisent pas ,il faut ,ce que les anciens appelaient le don,cette touche de la grâce qui va transformer l’humiliation en humilité ,qui nous fera expérimenter le verset “ il est bon que tu m’aies humilié,pour que j’apprenne tes commandements “psaume 118,71-43.

L’expérience de cette humiliation ,c’est en effet celle de la rencontre d’un “je” et d’un “tu” l’irruption du Bon Dieu dans notre vie .

Sitedneanan |
Communauté de Paroisses des... |
دروس وعبر |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | مديونة حنين
| Maden Suyu
| Truth2islam