Lecture : La victoire… c’est notre foi ( 1Jean 5, 1-12)

ACTES DU II° CONCILE DU VATICAN – L’Église

L’Esprit et l’Église.

Lorsque fut accomplie l’œuvre que le Père avait chargé son Fils de réaliser sur la terre, le Saint-Esprit fut envoyé, le jour de la Pentecôte, afin de sanctifier continuellement l’Église et donner ainsi aux croyants accès vers le Père, par Christ, dans l’unique Esprit. Celui-ci est l’Esprit de vie, source jaillissante pour la vie éternelle , par qui le Père donne la vie aux hommes morts au péché en attendant qu’il ressuscite dans le Christ leurs corps mortels.

L’Esprit habite dans l’Église et dans les cœurs des fidèles comme dans un temple, c’est en eux qu’il prie et qu’il rend témoignage à leur adoption de fils de Dieu. Cette Église, qu’il guide vers la vérité tout entière, qu’il unifie par la communion et le ministère, l’Esprit lui fournit ses moyens d’action et la dirige par la diversité de ses dons hiérarchiques et charismatiques, et il l’embellit par ses fruits.

Par la vigueur de l’Évangile, il assure sa jeunesse, il la renouvelle sans cesse, il la conduit jusqu’à l’union parfaite avec son Époux. Car l’Esprit et l’Épouse disent au Seigneur Jésus : Viens ! 

L’Église apparaît ainsi comme « le peuple unifié qui participe de l’unité du Père, du Fils et de l’Esprit Saint». ~

L’ensemble des fidèles, consacrés par l’onction qui vient du Saint-Esprit, ne peut se tromper dans la foi. L’Église manifeste ce privilège par le sens surnaturel de la foi qui appartient au peuple entier lorsque « des évêques jusqu’aux derniers des fidèles laïcs » elle manifeste un accord universel en matière de foi et de mœurs.

En effet, par ce sens de la foi, éveillé et soutenu par l’Esprit de vérité, le peuple de Dieu, conduit par le magistère de l’Église auquel il acquiesce avec fidélité, ne reçoit plus une parole venant des hommes : il reçoit vraiment la parole de Dieu. Il adhère indéfectiblement à la foi transmise aux saints une fois pour toutes , il y pénètre plus profondément par la rectitude de son jugement, il l’applique plus complètement dans sa vie.
L’Esprit Saint ne se borne pas à sanctifier et à conduire le peuple de Dieu par les sacrements et les ministères, ni à l’orner de vertus. En outre, il distribue à chacun ses dons selon sa volonté ; c’est-à-dire que, parmi les fidèles de toute catégorie, il répartit aussi des grâces particulières qui rendent capable et disponible pour assumer des entreprises et des fonctions diverses, avantageuses pour renouveler et développer l’Église, selon cette parole : Chacun reçoit le don de manifester l’Esprit en vue du bien de tous . 

Ces charismes, les uns plus éclatants, les autres plus simples et plus communément répandus, doivent être reçus avec action de grâce et réconfort, du fait qu’ils sont principalement adaptés et utiles aux besoins de l’Église.

 

Source :AELF

R/ Nous marchons vers toi,

Sitedneanan |
Communauté de Paroisses des... |
دروس وعبر |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | مديونة حنين
| Maden Suyu
| Truth2islam